top of page
Bonneval sur Arc, encore plus féérique sous la neige

Mars 2024

cap P1070477.png

Toujours un grand bonheur de passer une journée à Bonneval sur Arc.

La route pour s'y rendre est à elle seule un enchantement : nous suivons l'Arc dans cette jolie  Vallée de la Maurienne et les paysages qui défilent nous amènent progressivement vers des sommets enneigés. Le ciel d'un bleu tendre nous promet une journée bien agréable.

Nous passons Saint-Jean de Maurienne,  Fourneaux et Modane. Ces villes autrefois zones de dédouanement des marchandises qui partaient vers l'Italie ont aujourd'hui des couleurs de vacances pour ceux qui rejoignent les stations de ski. Bramant, Bessans, on y est bientôt... Les pistes de ski de fond et les remontées mécaniques nous tentent bien mais nous roulons encore quelques kilomètres pour aller tout au bou de la vallée. 

La féerie opère quand nous entrons dans le village. La neige recouvre les toits des ces jolies maisons de pierre, La fumée s'échappe un peu des cheminées.  On est dans un autre temps.

 

Nous allons nous promener dans le vieux village.  L'église est encore plus belle qu'en été, avec ce joli chapeau blanc. Nos pas crissent sur ce blanc immaculé, c'est vraiment féérique. Nous sommes dans un paysage de carte postale !

Bonneval-sur-Arc
Bonneval-sur-Arc
Bonneval-sur-Arc
Bonneval-sur-Arc

Une belle adresse !

Nous avons pris la précaution de reserver "Chez mémé". Ce tout petit restaurant, près de la place centrale (vers le monument aux morts) nous réserve de belles surprises. Un accueil chaleureux, les propriétaires sont adorables. Nous commandons une andouillette à la moutarde que l'on nous sert dans une cocotte brûlante. C'est juste délicieux et copieux avec cette petite salade au goût de noisette.  

Bonneval-sur-Arc, c’est aussi un domaine skiable niché au pied du col de l’Iseran. Une station ski familiale, peu de files d’attente aux télésièges dans le plus haut village de la vallée de la Haute Maurienne

En quelques chiffres
- 1 Espace débutant en cœur de village
- 3 télésièges – 7 téléskis
- 26 pistes (6 vertes – 10 bleues – 7 rouges – 3 noires)
- 1200 mètres de dénivelée 1800m – 3000m, 32 km de pistes

Je piaffe d'impatience à l'idée de retrouver la neige. Nous nous dirigeons vers le "village du haut" par les pistes de ski de fond.

Toujours très peu d'affluence, cette station familiale est fort agréable. Les remontées mécaniques se font discrètes.

Nous sommes au bout du monde !

Il est malheureusement un peu tard pour suivre le sentier jusqu'au hameau de l'Ecot, mais nous  conseillons à un couple de vacanciers de pousser jusqu'à là-bas  par les pistes de ski de fond. Ce village est encore plus féérique lorsqu'un manteau de neige a meringué les toits de ces petites maisons d'un autre temps.

Le chemin continue tout la bas, en suivant la rivière jusqu'aux les sources de l'Arc et derrière l'imposant massif... c'est l'Italie. Je laisse mon esprit s'evader à cette époque, pas si lointaine, où l'unique passage vers nos voisins transalpins était celui du Mont-Cenis. La route se faisait à pied, en calèche puis bientôt en train. Le roman  "Adieu Ramasse" explique très bien cette pérégrination ! 

Mon esprit est ailleurs et le soleil couchant me ramène à mon quotidien. Pas du tout envie de quitter ce paradis blanc.

Nous redescendons malgré tout vers le centre du village.

Nous quittons à grand regret ces paysages magiques en se promettant d'y revenir bientôt.  Peut-être cet été pour de belles balades ensoleillées !

Bonneval sur Arc
vid-30 sta.png
vid-21 sta.png
vid-31 sta.png
Les lacets de Montvernier

Comment y aller

Au départ de Chamousset, suivre l’A43, l’autoroute de Maurienne sur environ 60 km. Prendre la sortie n°30 vers "Modane/Haute Maurienne-Vanoise/Col du Mont-Cenis/Col de l'Iseran" puis suivre la D1006 et D902 en direction de Bonneval-sur-Arc

bottom of page